Introduction au bulletin 2018

"Nous vous invitons à lire le bulletin spécial 2018 d'AVI-Canada dont notre présidente Claire a pris la charge. Un grand merci à celle-ci pour sa généreuse implication qui a permis de le publier dans l'année du Cinquantenaire.

Le Canada et le Québec ont été présents dès la fondation d'Auroville, comme le démontre une photo que vous verrez en première page du bulletin. Pour ceux qui ne le savent pas, je rappellerai l'anecdote de l'inauguration d'Auroville du 28 février 1968, telle que Madeleine Gosselin nous l'avait rapportée. À la cérémonie d'inauguration, il y avait deux représentants du Canada Stephen Inglis et Terry Delanny, qui sont venus déposer de la terre du Canada dans l'urne. Madeleine, présente sur les lieux, était très émue de la cérémonie. Une organisatrice indienne qui la connaissait bien a pensé en la voyant qu'elle était attristée de ne pas figurer parmi les participants. Une pancarte a donc été confectionnée avec les lettres du mot Québec, intercalées entre les lettres du mot Canada. Et pour remplacer la terre, c'est du sel que Madeleine a été déposer dans l'urne au nom du Québec, accompagnée du français Jean-Pierre Bunel (alias Goupi, toujours présent à Auroville) qui tenait la pancarte [dans l'Évangile le sel de la terre est associé à la Lumière du monde]."

symbole
"We invite you to read AVI-Canada's 2018 special bulletin of which our president Claire took charge. A big thank you to this one for her generous implication which made it possible to publish it in the year of Cinquantenaire.

Canada and Quebec have been present since the very founding of Auroville, as shown in a photo on the front page of the Bulletin. For those who do not know, I would recall this special story about the inauguration of Auroville February 28, 1968 as Madeleine Gosselin had reported. At the ceremony there were two representatives from Canada, Stephen Inglis and Terry Delanny, who came to deposit Canadian soil in the Urn. Madeleine, present on the scene, was very moved by the ceremony. An Indian organizer who knew her well thought that she was saddened not to be in the participants. A board has been made, with the letters of the word Quebec, inbetween the letters of the word Canada, and to replace the land, it is salt that Madeleine has deposited in the Urn on behalf of Quebec, accompanied by French Jean-Pierre Bunel (alias Goupi, always present in Auroville) who held the sign [in the Gospel the salt of the earth is associated with the Light of the world]."

« Depuis Auroville, Andrée et moi vous souhaitons une bonne lecture et une Joyeuse période des Fêtes. »

Christian, secrétaire d’AVI-Canada
(décembre 2018)

5e apport canadien

Quatre contributions canadiennes

Dans le cadre du cinquantième, voici le témoignage de quatre canadiens de passage à Auroville. Des entrevues sur le vif, des témoignages variés sur l’agriculture biologique, l’implication sociale, et autres expériences plus personnelles s’inscrivant dans une démarche spirituelle. Les entrevues ont été réalisées en français.

__________________________________

As part of the fiftieth, here is the testimony of four Canadians passing through Auroville. On-the-spot interviews, varied testimonials about organic farming, social involvement and other more personal experiences are part of a spiritual process. The interviews were conducted in French.

Assemblée générale annuelle

Avis d’assemblée générale annuelle - AGA - de l’association Auroville International Canada, dimanche le 19 août 2018 à 14h00. Cette rencontre annuelle se tiendra à la salle à manger du Centre Sri Aurobindo, au 425 rue Duluth est, à Montréal (métro Mont-Royal ou Sherbrooke). Membres et amis sont les bienvenus!

Voici l'Ordre du jour de l'AGA dont vous pouvez prendre connaissance avant la tenue de l'assemblée.

hibiscus

4e apport canadien

Autre contribution canadienne

Dans le cadre du cinquantième anniversaire d’Auroville, nous publions régulièrement le témoignage de canadiens vivant ou ayant vécu à Auroville. Voici celui de Fif et Hamish, deux artistes anglophones vivant à Auroville depuis 2012. En plus d’œuvrer dans le domaine théâtral, ils offrent des cours de clowns thérapeutiques aux aurovilliens et tamouls désireux de participer à cette nouvelle approche. C’est à Barcelone qu’est née la première expérience de clowns pour les enfants de la guerre, en Bosnie. Le Canada a emboîté le pas en 1994 en créant « Clowns Sans Frontières Canada ». Voyez nos deux amis à l’oeuvre.

_______________________________

As part of the fiftieth anniversary of Auroville, we regularly publish the testimony of Canadians living or having lived in Auroville. Here is that of Fif and Hamish, two English-speaking artists living in Auroville since 2012. In addition to working in the theatrical field, they offer courses of therapeutic clowns to Aurovillians and Tamils eager to participate in this new approach. It was in Barcelona that the first clown experience was born for the children of the war, in Bosnia. Canada followed suit in 1994 by creating « Clowns Without Borders Canada ». See our two friends at work.

Vous pouvez voir aussi leur vidéo annonce qui montre, entre autres, des scènes touchantes avec des patientes et patients. Bonne écoute!

You can also watch their promotional video where you can witness heart warming scenes with patients.

Murale collective

Dans le cadre du 50e anniversaire d’Auroville, un atelier collectif, basé sur la créativité, fut proposé à Montréal le beau dimanche du 10 juin. En tout premier, un jaillissement d’idées, de symboles, de valeurs avec crayons et papiers, créant un futur possible ou en devenir. Outillés par ce premier jet, haut en formes et en couleurs, les « artistes » se sont mis au travail sous la férule du maître d’oeuvre Suzane Langlois. Le tout orchestré de toutes parts avec fluidité et souplesse, en voici le résultat.

Travail collectif

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.