Nouvelle terre près du Matrimandir

Part of the received email from AVI Centers :

« Auroville now has a new piece of land – 1.6 acres just next to the Matrimandir Gardens, at the very heart of the city, and protective of the precious atmosphere of the Matrimandir.

It was « the most central piece of unpurchased lands in Auroville » (the words of one Aurovilian) and it’s now fully recorded in the Tamil Nadu Land Registry. We warmly congratulate Auroville’s Land Board for this success! (…) »

Mandakini, for the A4A team

Télécharger ou visionner « first_land_acquisition_by_A4A » joint au courriel.


Extrait d’un courriel reçu des AVI Centres :

« Auroville a maintenant une terre de plus – 1,6 acres, juste à côté des jardins du Matrimandir – au cœur même de la ville, qui servira à protéger l’atmosphère inestimable du Matrimandir.

Elle était « le lot le plus central des terres non achetées par Auroville » selon une aurovilienne. Elle est maintenant dûment et totalement enregistrée dans le Tamil Nadu Land Registry. Nous félicitons chaleureusement Auroville’s Land Board pour cette belle initiative! (…)  »

Voir le projet COLAAP pour d’autres détails.

Et le français.. à Auroville!

Et le français, alors?

À travers les échanges concernant la récente Retraite d’Auroville, j’ai pris connaissance d’une recommandation selon laquelle des ressources supplémentaires devaient être allouées pour l’enseignement de l’anglais et du tamil auprès des résidents d’Auroville, ceci naturellement en vue de favoriser les communications. Belle initiative, mais qu’en est-il du français? D’après une directive de la Mère (dont certains anglocentristes à Auroville contestent la validité, voire l’existence), il devrait y avoir quatre langues officielles parlées à Auroville : le tamil, l’anglais, le français et le sanskrit. On sait que l’anglais a pris graduellement une place démesurée par rapport à ces trois autres langues. Il n’en a pas été toujours ainsi. Au début d’Auroville, les francophones formaient le gros du contingent des pionniers, une telle masse critique que même des américains se sont mis à apprendre et à parler français (ce qui prouve que rien n’est impossible sur cette terre…). Les recommandations de Mère étaient aussi pour la plupart communiquées en français, et c’est dans sa version originale française que la Charte d’Auroville a été enchâssée dans l’urne le 28 février 1968.

En fait, il y a encore beaucoup de personnes qui parlent ou comprennent le français à Auroville.le français aurovilien Le problème est que l’anglais s’est tellement imposé que souvent un francophone va s’adresser d’emblée en anglais à une autre personne, pour se rendre compte très vite que les deux parlent français (ce qui m’est même arrivé récemment plusieurs fois). J’ai pu observer aussi fréquemment des cas où dans un groupe de dix personnes, par exemple, dont seulement une ou deux personnes ne comprennent pas le français, tout le monde va se mettre à parler en anglais, même si trois ou quatre d’entre eux n’arrivent pas à suivre une conversation anglaise. Deux poids, deux mesures? Ce genre de situation absurde ne se produirait pas si le statut du français comme langue officielle d’Auroville était davantage respecté, et son enseignement, favorisé.

Malgré tout, beaucoup de non-francophones apprennent le français à Auroville, avant tout pour la joie de lire dans l’original les écrits de Mère, qui en a fait une langue spirituelle. Le français est reconnu aussi comme la langue de la précision, de la clarté. À l’école de l’ashram de Sri Aurobindo, les mathématiques et les sciences sont enseignées en français, et les autres matières, en anglais. Ce bilinguisme effectif, particulièrement équilibré, donne des résultats remarquables au niveau de la qualité de la formation. Par ses qualités de clarté, le français a constitué pendant plusieurs siècles (jusqu’en 1945 qui a marqué le début de la suprématie américaine) la langue de la diplomatie. Un traité doit être en effet compris de la même façon par les deux parties. Depuis que c’est l’anglais qui est devenu la « lingua franca » universelle, on ne peut sûrement pas dire que la confusion ait diminué dans les relations internationales, ou que l’harmonie ait beaucoup progressé…

Pourquoi le français, me direz-vous, et non l'italien, l'espagnol, l'allemand ou le chinois? S'il est vrai que plusieurs langues sont parlées dans le monde par davantage de personnes que le français, elles n'ont pas cette qualité d'universalité, que partagent ces deux langues de civilisation, complémentaires selon moi, que sont le français et l'anglais, les deux seules parlées sur les cinq continents à la fois. L'homme nouveau serait-il unilingue anglais? Je ne le crois pas. Je souhaite plutôt qu'il soit quadrilingue, ou tout au moins bilingue, anglais ET français.

Christian F.


And French, then?

Through exchanges about the recent Auroville Retreat, I learned of a recommendation that additional resources should be allocated for the teaching of English and Tamil with residents of Auroville, this naturally to foster communication. Beautiful initiative but what about the French? According to a directive of the Mother (some anglocentrists in Auroville may contest the validity or existence of), there should be four official languages spoken in Auroville: Tamil, English, French and Sanskrit. We know that English has gradually taken a place disproportionate to the three other languages. It has not always been so. At the beginning of Auroville, francophones were the largest contingent of the pioneers, such a critical mass that even Americans began to learn and speak French (proving that nothing is impossible in this world …) Mother’s recommendations were also mostly communicated in French, and it is in its original French version that the Charter of Auroville was enshrined in the urn 28 February 1968.

In fact, there are still many people who speak or understand French in Auroville. The problem is that English is so overwhelming that a francophone will speak at once in English to another person, to realize very quickly that both speak French (the same happened to me recently several times). I observed also frequently cases where in a group of ten people, for example, only one or two people do not understand French, everyone will speak in English, even if three or four of them do not keep an English conversation. Two weights, two measures? This kind of absurd situation would not occur if the status of French as an official language of Auroville was more respected and his teaching, promoted.

Nevertheless, many non-francophones are learning French in Auroville, primarily for the joy of reading in the original writings of Mother, who made with French a spiritual language. French is also recognized as the language of precision, clarity. At the school of the Sri Aurobindo Ashram, mathematics and science are taught in French and other subjects in English. This effective bilingualism, well balanced, gives remarkable results in terms of quality of training. Through its qualities of clarity, French has been for several centuries (until 1945 that marked the beginning of American supremacy) the language of diplomacy. A treaty shall indeed be understood in the same way by both parties. Since it is English that has become the universal « lingua franca », one surely cannot say that the confusion has decreased in international relations, or that harmony has made great progress…

Why French, could you say, not Italian, Russian, Spanish, German or Chinese? While it is true that many languages are spoken in the world by more people than French, they do not have this quality of universality, shared by these both languages of civilization, complementary in my view, French and English, the only two spoken on five continents at a time. Will the New Man speak in English only? I do not think so. I would rather see him quadrilingual, or at least bilingual, English AND French. And yes for English and Tamil classes for all, but please French classes for all too!

Christian F.

Extrait de Nouvelles d’Auroville, 28 mars 2015, #592, page 5 // Extract of News&Notes, April 4, 2015, #593, page 10

Bougainvilliers et Inuksuk

Les travaux, reliés à l’aménagement du Jardin de l’Inuksuk, sont maintenant terminés. Monique nous a fait parvenir les dernières photos (voici les commentaires de l’article ci-dessous). Voici en bref:

  • Le robinet, récemment aménagé, protégé par dalle et plaque de métal cadenassée
  • Le premier plant de bougainvillier blanc mis en terre, plants qui font le pourtour de l’Inusuk
  • Le gentil jardinier Ramachandran du Pavillon de la culture tibétaine, qui arrose les jeunes plants tous les deux jours
  • Le compagnon canin sinon calin de Kalsang, la responsable du Pavillon de la culture tibétaine
  • Différentes prises de vue de l’Inuksuk entouré des jeunes bougainvilliers
  • Ces plants sont protégés des dommages collatéraux (humains et animaux) par des branches d’épineux
  • La magnifique esquisse du Jardin de l’Inuksuk réalisée par Suzane Langlois

En provenance d’Auroville

christian nous informe sur les travaux près de l’inuksuk :

– On a de l’eau ( en zone internationale )
– Les premières plantations de bougainvilliers blancs sont faites
– La clôture reste à déterminer

Voir les dernières photos reçues en cliquant sur la galerie